• Geneviève Koehler

Etude scientifique : Evaluation de la prise en charge sophrologique des acouphènes

Référent(e) du Pôle Sophrologie et Acouphènes®, j’accompagne les personnes souffrant d’acouphènes et j’applique le protocole de Sophrologie spécifique acouphènes utilisé dans cette étude.


La prise en charge de patients souffrant d’acouphènes subjectifs, et des nombreuses répercussions des acouphènes sur leur vie quotidienne et leur comportement, nécessite l’intervention de professionnels aux compétences complémentaires, parmi lesquels des médecins ORL, des audio-prothésistes, des psychologues comportementalistes et des sophrologues.


Dans cette étude réalisée en 2016, et publiée le 30 avril 2020, une population de 140 personnes (18–83 ans) a bénéficié d’un protocole comprenant 6 à 8 séances de Sophrologie sur une période de 2 à 4 mois.


L’effet de ces séances a été évalué en comparant l’évolution des scores pré-/post-traitement du Tinnitus Handicap Inventory (THI*), un questionnaire validé mesurant le handicap induit par les acouphènes


Dans cette étude, il est montré que le protocole développé spécifiquement pour la prise en charge des acouphènes subjectifs, peut permettre d’obtenir une atténuation du caractère intrusif des acouphènes, conduire à une diminution significative de la gêne et des difficultés ressenties et au fur et à mesure du parcours d’accompagnement, et amener à une gestion autonome des symptômes.


Cette amélioration de la qualité de vie est également exprimée dans les verbatim des patients recueillis à la fin du protocole. L’analyse du score final du questionnaire THI* ainsi que le recueil des ressentis exprimés en fin de protocole se rejoignent sur plusieurs items : une mise à distance de l’acouphène, une gestion autonome des crises, une meilleure concentration, une qualité de sommeil retrouvée et une vie sociale et professionnelle normales.


Pour neuf sur dix d’entre eux, les patients de cette étude avaient déjà consulté un ORL ou un médecin généraliste avant la prise en charge sophrologique et en ce qui concerne les autres, une consultation a été sollicitée.


Les résultats montrent que l’amélioration mesurée est obtenue indépendamment du caractère ancien ou récent des acouphènes, de leur mode de survenue, soudain ou progressif, ou de leur origine (traumatisme sonore, choc émotionnel, autres causes…).

40 % des patients ont déclaré avoir une perte d’audition et 20% étaient appareillés.



L'article complet en français est disponible ici .





* : le questionnaire THI (Tinnitus Handicap Inventory), est largement utilisé sur le plan international et permet de mesurer le retentissement et le handicap lié aux acouphènes sur sa vie quotidienne. Ce questionnaire comporte vingt-cinq questions.






 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn

©2019 by Genevieve Koehler. Proudly created with Wix.com - Mentions légales - Crédits.

Ces pages sont données dans le cadre d’une démarche de bien-être à l’exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.