• Geneviève Koehler

Rupture sentimentale et Hypnose


Que la décision vienne de nous ou de l’Autre, ou que les deux soient d’accord, une rupture sentimentale est toujours une épreuve à traverser. Un lien doit se détacher, une présence n’est plus là, on retrouve sa solitude.

Les sentiments sont toujours là. L’amour peut-être encore, ou la haine, qui est l’autre versant de l’amour. Ou encore un profond attachement, si la relation durait depuis plusieurs années, et peut-être de la tendresse.


Le temps va passer, et comme dans tout “deuil”, les liens vont progressivement se dénouer, se libérer. Petit à petit, les souvenirs heureux vont prendre le pas sur la colère et la tristesse. Cette relation aura fait partie de notre vie, on pourra y penser de manière apaisée, et nous pourrons redevenir disponible pour une autre relation.


Quelquefois pourtant, la douleur de cette rupture est trop intense. Et reste intense bien des mois après. Peut-être est on encore profondément amoureux. Peut-être très en colère, d’une colère qui n’a pas pu s’exprimer. Peut-être se sent on abandonné, avec une blessure toujours à vif, une grande tristesse. Peut-être ressent-on aussi toujours l’emprise de l’Autre, qui occupe notre esprit et nos pensées, et même éprouve t-on de la peur.


Ou bien on a l’impression qu’on a avancé, qu’on a fait le “deuil” de la relation, mais, parfois des années après, nous n’arrivons pas à retrouver un autre partenaire, tant le lien qui nous unissait est encore inconsciemment présent.



Quelle aide peut apporter l’hypnose pour une rupture ?

Si la rupture a été soudaine et violente, le choc de ce moment reste peut-être encore dans votre mémoire. C’est comme un accident. Vous avez éprouvé des émotions intenses à ce moment, et peut être que votre cerveau n’a pas pu “digérer” correctement tous les éléments et émotions liés à cette scène. Le travail en hypnose va vous permettre de prendre du recul par rapport à ce moment, de l’accepter et de le ranger dans votre mémoire des événements passés, comme bien d’autres événements.


Par rapport à l’Autre, le chagrin (normal) va pouvoir devenir supportable, et le processus naturel et inconscient de séparation va pouvoir se dérouler. Les liens douloureux ou toxiques vont se dénouer, la colère va s’apaiser, vous apportant beaucoup de soulagement. Peut-être que d’autres sentiments, culpabilité, honte .. vont également pouvoir se libérer.

Vous pouvez reprendre le cours de votre vie.


Dans certains cas, la rupture, et la manière dont elle s’est passée, réveille une blessure non cicatrisée de votre enfance, rendant la douleur, le sentiment d’abandon très présent, et vous plongeant dans une grande détresse.

Il se peut aussi qu’une succession de ruptures sentimentales vous amène à vous interroger sur la répétition de ce scénario, et sur l’opportunité de faire un travail plus profond sur vous-même.

Le travail en hypnose va permettre de réparer cette blessure, d’apaiser et dénouer les liens avec les personnes de l’époque, afin que votre prochaine relation ne serve pas (inconsciemment) à revivre et réparer ces blessures.


Ce travail s’effectue la plupart du temps en deux à trois séance. Parfois une seule suffit, et parfois c’est plus long.

Si la rupture est très récente (quelques semaines), le travail en hypnose vous apportera beaucoup d’apaisement, mais il sera sans doute nécessaire de revenir quelques mois après.


Quelques séances


Véronique a 50 ans. Elle arrive très agitée, anxieuse, et au bord des larmes. Elle est en instance de divorce avec son mari. Ils étaient ensemble depuis 13 ans, il était très jaloux et l’avait petit à petit isolée de ses filles, de ses amis et activités. Il était même allé jusqu’à mettre un mouchard sur son téléphone. C’est elle qui a décidé de divorcer, et depuis la décision de divorce il y a 10 mois, il est devenu glacial, il a déménagé, refuse de lui parler, et traîne les pieds pour établir la convention de divorce.

Bien que Véronique veuille toujours divorcer, elle pense à lui tout le temps, n’arrive pas à dormir et n’en peut plus. Elle souhaite se libérer de l’emprise que son futur ex-mari a toujours sur elle

Nous travaillons sur la séparation d’avec cet homme, et elle coupe symboliquement avec beaucoup d’émotion la chaîne qui la retient à lui.

4 semaines après, elle m’écrit qu’elle se sent vraiment libérée, qu’elle arrive à dormir, et qu’elle a même rencontré un autre homme.

Elle revient encore 3 mois après. Le divorce est dans 2 semaines, et elle se sent de nouveau anxieuse. Elle a tenu bon pour la convention de divorce, et a obtenu les points qu’elle voulait. Le jour du divorce, elle aimerait faire “la paix” avec son mari, mais il est glacial. Elle a toujours peur de l’emprise qu’il a sur elle et redoute le rendez-vous chez le juge : “j’ai peur de le voir, peur de flancher et de bafouiller. J’ai peur qu’il me fasse de l’effet et de retomber sous son emprise”.

Nous travaillons à défaire tous les liens qui la rattachent encore, et je lui propose de vivre par anticipation le rendez-vous chez le juge. Elle repart bien plus sereine.

Et m’envoie ce message deux semaines après : “Comme promis je vous informe que mon divorce s'est bien passé même si dans des conditions glaciales et logiques. Malheureusement monsieur me harcèle par messages depuis mais je vais essayer de passer outre. Le principal est que je rebondisse enfin en passant à autre chose. Je vous remercie encore “.



Alice, 36 ans, arrive très triste. En couple depuis plusieurs années, son compagnon et elle pensaient avoir des enfants. Même si elle était effrayée par son comportement de plus en plus colérique et imprévisible. Et puis soudainement, son compagnon a rompu il y a 2 mois, lors d’une crise de colère.

Depuis elle se sent très triste, il a bloqué ses appels, et ne lui rend pas ses affaires. Malgré sa peine, elle sait que cet homme, tel qu’il s’est montré, n’est pas la bonne personne pour elle, et souhaite prendre du recul par rapport à lui. “J’ai peur, et lui il désire faire le mal”.

Deux semaines après elle m’écrit “Cela va beaucoup mieux, j’ai pleuré seulement 3 fois en 2 semaines, la distance s’est créée.”.



Nicolas vient de se faire quitter par son compagnon. C’était une relation qui battait de l’aile déjà depuis un moment, ils s’étaient déjà quittés trois fois. Cette fois, la douleur est forte. La scène de la rupture est encore très vive à son esprit, il pleure. Nous commençons à travailler sur la scène de la rupture, puis la séparation d’avec cet homme. Il y a beaucoup d'émotion. Quelques semaines après, il m’écrit : “je suis maintenant en paix avec cette rupture”.

Il revient par la suite pour entamer un travail plus profond sur des angoisses.



Geneviève Koehler

Hypnothérapeute,

Paris 15 et Paris 16

En présentiel ou en visioconférence.

Doctolib





Crédit photos

  • fotomelia 222

  • pasha-chusovitin-YVY6MpmSUxY-unsplash

  • joshua-woroniecki--5nwt_aN2E0-unsplash

  • Photo by Ben Mack from Pexels

  • man-sea-ocean-horizon-person-mountain-875960-pxhere.com

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn

©2019 by Genevieve Koehler. Proudly created with Wix.com - Mentions légales - Crédits.

Ces pages sont données dans le cadre d’une démarche de bien-être à l’exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.